URGENT / MAROC – Le « Makhzen » ouvertement contesté ?

0

Les manifestations qui dénoncent la corruption de l’État marocain et les collusions entre le pouvoir et le monde des affaires s’amplifient dans la région du Rif.

L’élément déclencheur a été, il y a six mois, la mort accidentelle d’un vendeur de poissons à al-Hoceima, port de pêche du Rif. Depuis lors, le mouvement de protestation a fait tache d’huile et a embrasé tous les villages de cette région défavorisée.

À présent, les autorités marocaines redoutent que le mouvement se généralise à travers tout le pays et prenne  une forme plus politique.

Le gouvernement a dès lors accusé les émeutiers de velléités séparatistes, « financées par l’étranger », et, appuyé par les médias aux ordres qui ont lancé une campagne de discréditation des manifestants, il a prétexté de cette accusation pour déployer des troupes et tenter de réprimer la contestation.

Contre toute attente, cependant, les manifestations ont redoublé face à la répression.

Certains observateurs s’interrogent : est-ce l’heure du « Printemps marocain » ?

Share.

About Author

Pierre Piccinin da Prata

Historian and Political Scientist - Chief Editor / Rédacteur en Chef

Leave A Reply

Close
Monthly online review about the Arab world

Don't miss anything, subscribe now ! It' s free and your information will NEVER been shared or sold to a 3rd party.