URGENT / SYRIE – Astana 6 : Vladimir 1 – Donald 0

0

Alors que les deux jours de négociations de paix d’Astana (Kazakhstan), dont l’objectif principal était de trouver un accord sur la mise en place de zones de « désescalade » permettant un cessez-le-feu durable en Syrie, se sont soldés mercredi par un nouvel échec, le site DEBKAfile publie une information capitale si elle venait à être confirmée. Ce site, proche du milieu du renseignement de l’armée israélienne, indique que l’Iran aurait reçu le feu vert russe pour qu’il accueille le sixième round des pourparlers syro-syriens : « Le fait que la Russie ait donné son aval à ce que l’Iran accueille Astana 6 prive de facto les États-Unis, la Jordanie et l’opposition syrienne de la possibilité d’y assister. Moscou vient ainsi d’éliminer les États-Unis, un véritable choc pour la partie américaine. »

Et le site de poursuivre : « En effet les Russes sont sur le point de faire passer un message aux Américains : ils sont prêts à soutenir jusqu’au bout la présence militaire iranienne en Syrie. »

A la veille d’une rencontre très attendue entre Donald Trump et Vladimir Poutine, ce dernier semble avoir pris de court l’administration américaine sur ce dossier aux implications multiples. Car si le message s’adresse certainement aux États-Unis, il ne manque pas d’interpeller Israël, dont les officiels ne cessent de réclamer ces derniers temps le « départ d’Assad, de l’Iran et du Hezbollah » de Syrie.

Mais le choix de Téhéran pour accueillir les pourparlers syro-syriens n’est pas le seul « choc infligé » par Poutine aux États-Unis et à Israël. La Russie vient de doter la défense antiaérienne syrienne de canons électromagnétiques qui paralysent les radars des avions israéliens et provoquent leur crash. Un premier drone israélien a d’ailleurs été abattu ce 4 juillet 2017 dans le sud de la Syrie…

Se vengerait-on de Shayrat et d’al-Tanf (les initiés comprendront) ?

À Tel-Aviv, le message a été reçu 5 sur 5 : les Israéliens ont arrêté net leurs frappes contre les positions de l’armée syrienne à Quneitra.

Pour mémoire, les avions israéliens prennent pour cible depuis plusieurs semaines les troupes et l’artillerie syriennes alors que l’armée nationale et ses alliés du Hezbollah repoussent une vaste offensive des rebelles « takfiristes » du Front al-Nosra contre la localité d’al-Baath, à Quneitra.

 

 

Share.

About Author

Simon-Marin GHYS

Historian and Political Scientist - Managing Editor for French

Leave A Reply

Close
Monthly online review about the Arab world

Don't miss anything, subscribe now ! It' s free and your information will NEVER been shared or sold to a 3rd party.